Vous voulez mieux connaitre l'action c'est ici

Publié le par Non au McDo à Lézignan !

Une rumeur : un MacDo à Lézignan Corbières.

Vérification de l'information : c'est positif.

Des questions : qu'est ce qu'on peut faire ?

 

Donc ... quelques actions :

 

Affichage :


affiches

 

Tracts dans les boîtes aux lettres :

 

Visionnables ici.

N'hésitez pas à les enregistrer, imprimer, distribuer ici ou ailleurs.

 

 

La pétition manuscrite :

 

C'est ici

 

 

Une lettre à la mairie de Lézignan, en copie au quotidien l'Indépendant (avec copie de la pétition et des tracts) :

 

Monsieur le Maire,

Vous trouverez ci-joint une pétition contre l’installation d’un établissement Mac Donald sur le territoire de la commune de Lézignan Corbières dont vous êtes le maire. Cette pétition et les tracs qui l’ont accompagné ont pour but d’une part d’informer la population de Lézignan et des alentours sur cette nouvelle construction, mais surtout sur les conséquences qui en découlent. Vous savez vous-même que cautionner ce genre d’établissement peut faire perdre sa particularité à votre terroir. Vous incitez la population à consommer cette  « mal bouffe ». Nous voulons être informés de ce genre de projet publiquement, la population locale a le droit de choisir. Les soit disant économies que les familles feront pour se rendre au Mac Donald de Lézignan plutôt qu’ailleurs seront ensuite perdues car elles s’y rendront plus souvent et seront malades plus rapidement. Cette nourriture représente un mal pour la société et vous le savez bien, d’autant plus qu’elle se trouve facilement à quelque kilomètres de là : Narbonne et Carcassonne, ainsi que partout dans le monde. Tenez-vous vraiment à afficher cette image dans la capitale des Corbières ? Vous êtes l’élu local et vous détenez les clés pour donner à votre territoire un avenir meilleur.
C’est un symbole que nous rejetons : symbole de l’uniformisation des paysages, symbole du gaspillage et de l’agriculture intensive, symbole d’un travail sans âme, en bref le symbole de l’uniformisation des modes de vie et des cultures.
La pétition que nous vous envoyons n’est pas exhaustive. Faute de temps les signatures réunies ici ont été collectée en 6 heures de temps (3 heure dans les villages alentour et 3 heures dans Lézignan).
Même des personnes qui se rendent de temps en temps à Narbonne ou Carcassonne pour manger au Mac Donald ne veulent pas de cet établissement à Lézignan. Pourquoi ? Parce que s’il n’existait pas ils ne se battraient pas pour qu’il existe.
Pourquoi n’incitez vous pas à l’installation de commerces de proximité, de gastronomie de qualité et d’une architecture intégrée sur votre commune ?
Vous savez que c’est bien plus durable.
Salutations.

 

La pétition électronique et le blog :

http://www.petitions24.net/non _au_mcdo_de_lezignan_cres_et_a _lindustrie_de_la_malbouffe
http://non-au-mc-do-lezignan.over-blog.com/

 

 

Nous avons reçu le soutien précieux de l'association Pais Nostre qui a notamment publié un article sur son site, et nous l'en remercions.  

 

La suite au prochain épisode, en attendant vous pouvez regarder les échos des médias. Il faut d'ailleurs également remercier le quotidien l'Indépendant qui, en voulant décrédibiliser notre action en employant un ton condescendant, l'a fait connaitre et, depuis, de nombreuses personnes ont rejoind notre mouvement.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réactions :

 

Suite aux actions en cours nous sommes étonnés de la réaction de la municipalité qui défend corps et âme SON McDo. En effet ceux qui font signer la pétition se font contrôler par les gendarmes et, depuis quelques jours, des agents de sécurité sont postés devant le McDo. Mais de quoi ont-ils peur ? Pourquoi déféndre cette firme ? Le McDo de Lézignan-Corbières serait-il un McDo municipal ou intercommunal ? (une petite parenthèse à ce sujet : sur le blog de la mairie d'ornaison - vous pouvez trouvez les informations suivantes à propos du McDo de Lézignan : le recrutement du personnel est en cours et concerne diverses fonctions. Les personnes intéressées peuvent se renseigner auprès du secrétariat de mairie au 04.68.27.09.77).

Si demain le citoyen x décide d'ouvrir une brasserie à Lézigna sur l'avenue aura t-il droit à une telle publicité ? Un article dans le journal tous les 15 jours défendant les emplois crées ou bien une inauguration oficielle ? Rien est moins sûr. 

 

Les premières réactions des internautes sur les sites de l'Indépendant et du Midi-Libre étaient également étonnantes. Parfois,  les gens défendent haut et fort les intérêts d'une firme américaine multinationale qui ne risque rien. Le grand capital n'a même plus besoin d'investir dans la communication et le juridique car le mouton se charge de ça pour lui histoire de d'être sûr de détruire la planète et les êtres qui y vivent plus rapidement. Et l'éternel argument de l'emploi omniprésent ... Pour plus d'infos sur ces réactions dans les médias vous pouvez cliquer ici

 

Les 85 signatures de départ n'ont pas toujours été appréciée. Notre réponse :

1. Il n'y en avait pas 85 mais plus de 100 lors de l'envoi à la mairie et à l'Indépendant

2. Les arguments contre cette pétition étaient vaseux : pourquoi nous reprocher d'empêcher McDo de vivre sans se reprocher de détruire la planète, sans se reprocher d'empêcher les gens d'être conscients ou de se laisser convaicre... la liberté existe, y compris celle de consommer, celle de résister aux multinationales pillent l'humain et la planète aussi!

3. La plupart des anti-malbouffe sont difficilement joignables, ils sont bien souvent trop occupés dans leur jardin ou dans leurs associations pour faire avancer les choses localement. De plus ce n'est pas parce que seulement une centaine de personne ce sont exprimée "contre", à ce moment précis, que toutes les autres sont "pour" ! Certaines de ces personnes nous disent manger bio, local, de saison, boycotter la malbouffe, éduquer leur enfants au goût mais ne veulent pour autant pas signer la pétition. La forme les dérange et ils préfèrent rester tranquillement entre personnes convaincues mais le collectif anti-McDo et notamment la pétition sert à faire réfélchir ceux qui ne sont pas encore convaincus, souvent par manque d'informations.

4. D'autres personnes ne signent pas par manque de conviction mais par peur ... de représailles locales ? qu'on leur mettent ensuite des bâtons dans les roues ? Attention c'est illégal ce genre de pratiques... Certains savent que ce mode de consonmmation est mauvais, ils en connaissent les conséquences mais pensent "qu'ils ne peuvent rien faire", trop habitués que les questions politiques ne soient dirigées par les industriels propagant malbouffe et pollutions en tout genre. Malheuresement, la plupart des commerçants ou artisants qui s'entendent bien avec la municipalité, essayent de rester en bons termes avec elle, même s'ils ne sont pas d'accord avec le projet. Mais ce genre de comportement est anti-civique. De plus, comme on l'a vu plus haut une municipalité défend rarement une entreprise privée à ce point là ...

 

L'argument d'une action "vieux jeu"... entre faire place libre à l'installation d'un fast food dont on connait les conséquences depuis des années et interpeller la population sur les risques en les incitant à réfléchir à des solutions plus durables qui est ringard et qui est novateur ?

 

Suite à la publication de notre action l'une des nombreuses réactions consistaient à dire : pourquoi mener une action contre McDo et pas contre les pizzerias, kebab, sandwicheries de Lézignan ? D'une part pour les raisons évoquées ici et ici sur lesquelles on ne reviendra pas mais qui sont propres à la firme McDo et d'autre part en raison de la notion de proximité. En effet, un pizzaiolo ou un vendeur de sandwichs à son compte se fixe comme objectif de conserver sa clientèle, il ne compte pas sur les milliers d'autres franchises comme la sienne pour rattraper ses erreurs commerciales ou sanitaires puisqu'il mène sa barque tout seul. Quand vous avez un problème en consommant dans ce genre d'entreprise vous pouvez y revenir, vous expliquez avec le patron, il y a finalement une grande tracabilité. Faites la même chose chez McDo et on verra les conséquences : c'est l'"équipier polyvalent" qui se fait taper sur les doigts ou alors il y a procès mais même en perdant au tribunal McDo s'en sort toujours puisque cette firme est implantée dans le monde entier et utilise des méthodes de production intensives très peu couteuses. 

 

Nous nous attendons à des réactions de la part des "pro-McDo" : "votre action est biaisée, vous faites signer des personnes venant de toute la France". Le but de l'action étant de réveiller les consciences, chaque personne qui se sent concernée peut signer et donner son avis. Effectivement les signatures electroniques ont des origines diverses. Ce qui importe c'est de montrer que certaines personnes disent non à ce genre de consommation !

Les réactions face à l'origine des membres de notre collectif seront certainement les mêmes. Ce qu'on peut répondre c'est que dans tous les cas, qu'on vive aujourd'hui à Lézignan ou pas, nous y consommons, nous y apprenons, nous y travaillons...

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 28 Septembre 2011, à 18h c'est l'inauguration du MacDonald de Lézignan avec les élus :

 

 

Nous avions prévenu seulement les personnes dont on avait le soutien officiel pour éviter les tensions une fois sur place.

Le mercredi soir nous étions une vingtaine : collectif anti-MacDo, association Pais Nostre, indignés de Narbonne, commerçant de Lézignan, amis des Corbières, … Certaines personnes nous ont rejoint spontanément ou félicité de loin en passant en voiture. Nous tenons bien sûr à remercier tout le monde.

Nous avions préparé tracts et pancartes et nous étions accueillis par une dizaine de gendarmes, une équipe cynophile, des policiers municipaux et les agents de sécurité de chez Mac Do.

L'ambiance était plutôt détendue, nous nous sommes placés devant l'entrée voiture de chez MacDo et nous avons distribué des tracts aux passants mais surtout aux invités de la cérémonie. Nous avions spécialement préparé un tract de présentation du collectif, en voici la couverture, les 3 autres pages sont ici.


page1blog


Nous avions également préparé quelques pancartes.

 

P1450541

 

Cette cérémonie officielle a accueilli de nombreux convives : élus, commerçants, rugbymen « célèbres »...

Nous avons pu parlé à une journaliste de l'Indépendant qui a plutôt bien repris nos propos (voir la rubrique presse) contrairement à son collègue toujours aux premières loges lorsqu'il faut aller dans le sens de l'officiel et toujours condescendant lorsqu'il faut parler de mouvement alternatif.

On s'est ensuite rejoind à Fabrezan pour déguster de délicieux hamburgers du terroir fabriqués à partir de produits locaux ... un délice.

 

Groupe_McDo.jpg

 

Pour se détendre tout en restant engagés ... voici un aperçu de la soirée,  ...

 

 

 

Le lendemain, à deux, nous nous sommes postées devant le MacDonald avec des pancartes entre 10h30 et 11h30. D'autres gendarmes nous ont accueilli, plus fermement cette fois puisqu'ils ont contrôlé notre identité et nous ont donc officiellement fichés. Nous avions donc une petite dizaine d'orateurs rien que pour nous avec qui nous avons pu débattre des questions soulevées par l'installation de ce MacDo à Lézignan. Nous sentions parfois de leur part un « décrochage intellectuel » notamment sur les questions de planification locale, aménagement du territoire, écologie, agriculture raisonnée, géopolitique, … à chacun son métier …

Nous n'avons par contre pas tracté en direct ou sur les voitures dans la mesure où l'on sentait que le moindre faux pas (affichage ou perturbation de la circulation) serait immédiatement sanctionné.

Tout cela est illustré en photos ici.

 

Cette action soulève par contre des questions, dont on a débattue avec les habitants et commerçants ensuite : pourquoi une inauguration si officielle pour le Mac Donald ? Pourquoi tant de publicité et de panneaux de localisation pour cette firme alors que les restaurateurs du centre ville doivent financer eux-même le plan touristique devant l'office de tourisme à cause de l'immobilisme de la municipalité ? Pourquoi tant de soutien localement lors de nos visites au marché et si peu de monde le jour j, y a t-il une « chasse aux sorcières » quand on parle de ce genre de sujet à Lézignan ?

Bref ces questions on fait avancer la résistance qui se fédère localement car nous avons tous les mêmes objectifs même si certains craignent la forme. D'autres actions sont à prévoir, notamment une dégustation de produits du terroirs dans les alentours du MacDonald prochainement. Parce que nous proposons ce n'est pas seulement dire non à ce qui nous dérange mais c'est aussi dire oui à autre chose : une action locale et durable.

 

Le 15 Octobre le collectif anti-MacDo se joint au mouvement des indignés de Narbonne parce qu'il faut rester solidaires et fédérer nos luttes. Voici leur blog. La presse en a même parlé...

 

indignes_15_octobre.jpg

 

Pour le 11 Novembre le collectif s'est également associé aux indignés narbonnais. Nous étions beaucoup plus nombreux, les consciences s'éveillent ...

1539031559.JPG

 

On essaye toujours de ne pas être "anti-tout" mais de proposer des alternatives ...

 

... c'est pourquoi nous avons décidé d'organiser une dégustation gratuite de produits du terroir audois dans la zone industrielle où se trouve le nouveau MacDonald.

 

photo_fly.jpg

 

L'objectif n'était pas de vendre mais bien de faire découvrir. Nous avons demandé une autorisation au propriétaire du magasin Pechad'Oc pour installer notre stand un dimanche, jour de brocante. Grâce à notre réseau nous avons pu contacter des producteurs locaux pour qu'ils nous confient un échantillon de leur marchandise, en échange nous valorisons les produits et nous informons la clientèle sur les coordonnées des producteurs / distributeurs.Nous avons imprimé environ 500 tracts que nous avons distribué chez les exposants du marché et dans les commerces. Nous avons également crée un évènement facebook pour l'occasion et prévenu notre liste de 2000 contacts e-mail.

L'objectif n'était donc pas forcément d'estampiller cet évènement anti-MacDo mais bien de prouver au public qu'il n'est pas plus cher de manger sain et local. Nous voulons prouver au grand public que les terroirs peuvent largement se passer des fast-foods et de la grande distribution.

Nous avons pu faire déguster les produits suivants : huile d'olives de Moux, confiture de fruits sauvages, oeufs de Capendu, Pommes et Kiwis de Ribaute et Marseillette, Miel, fromage blanc et pain des hautes Corbières, vins des Corbières et du Minervois, pâtés fabriqués à Lézignan et à Laroque-de-Fa, lait du pays Catahre, jus de fruits de Citou. Une partie de notre stand était dédié à des annuaires de producteurs, des informations sur les dangers de l'industrie agro-alimentaires et sur les modes de vie locaux.

Une fois le dialogue entamé nous avons distribué notre tract et parlé de notre collectif, ce qui a été bien reçu. Nous avons également fait signer la pétition (pour connaitre les statistiques de cette pétition c'est ici). Pour la petite anecdote nous avons rencontré un riverain qui a signé avec entrain car "à la base il n'était pas contre ce MacDo mais depuis son installation il remarque de nombreux déchets autour de sa propriété dû au "drive "et à la vente à emporter. Effectivement nous avons aussi remarquer ce phénomène, que nous avions bien entendu prévu. Nous rappelons ici que malgrès la soi disant "charte passée entre la mairie et l'établissement MacDonald pour le traitement des déchets" c'estbien les impôts locaux qui servent à ramasser cette pollution.

Globalement cela a été positif. Cependant les personnes visitant notre stand étaient déjà des convaincus. Ils ont tous trouvé l'initiative interessante surtout de la part de jeunes gens. certains ne comprenaient pas pourquoi nous ne vendions pas de produits. Les réponses : un manque de temps dans l'organisation, des questionnements sur la loi à ce sujet, la volonté de ne pas trop mercantiliser la nourriture car nous pouvons tous produire notre nourriture à condition de faire parti d'un réseau solidaire.

La question récurrente a également été la suivante : quel intérêt avez-vous à organiser ce genre de manifestation ? Cela nous coûte du temps et de l'argent mais nous voulons nous investir à défendre les terroir set particulièrement celui ci. Nous voulons que les jeunes générations puissent encore profiter de ce que cette terre peut leur offrir, nous n'avons aucun interêt à ce que ce terroir s'appauvrisse, car nous ne voulons pas être forcés à manger de la "malbouffe", nous voulons tout simplement rester en bonne santé.

Nous réfléchissons aujourd'hui à un autre évènement du même type, reste à définir la date, le thème, le lieu, la forme ...

Des photos de cette journée sont disponibles ici.

L'article de la Dépêche est consultable ici.

 

P1170114

 

Le 29 Janvier 2012 nous avons participé au forum résistances qui s'est tenu à Carcassonne.

Organisé par l'association Nature et Progès il a permis de réunir des formes de résistances locales où diverses associations et collectifs ont présenté leurs actions. L'organisation s'est faite sous forme de stand et d'ateliers de débats et retrous d'expériences.

L'objectif du collectif anti-MacDo était d'une part de faire connaitre l'action mais surtout de sensibiliser aux méfaits de la malbouffe et donc au bienfait de la nourriture saine. L'objectif est aussi de communquer autrement que par internet et établir un réseau de résistance.

En plus des tracts et la pétition nous avions disposé sur notre stand un ordinateur ou le film "Notre Pain Quotidien" défilait, de la documentation sur les réseaux d'AMAP et circuits courts du département (listes de producteurs/distributeurs), des livres à consulter sur place sur les conséquences de la malbouffe et sur les solutions (jardinage, ...), le magazine "proximités" en libre service, de la nourriture à prix libre, des badges et des autocollants à vendre. Toute la documentation est ici.

Nous avons effectivement commencer à vendre des outils de communication à l'éfigie du collectif (voir article nous contacter / nous soutenir ici) afin de financer ce genre de manifestation qui vise à sensibiliser. Cela sert également à rembourser un petite partie des actiosn apssées comme la journée de dégustation des produits du terroir.

Vous trouverez quelques photos de cet évènement ici.

 

 

resister_c-estcreer.jpg

 

Nous voulons continuer l'action de sensibilisation localement. Nous continuons également à faire digner la pétition malgrès l'ouverture du MacDo afin de montrer au pouvoir public que le sujet interesse nos concitoyens et qu'il n'a finalement que l'appui des gens mal informés.

 

Le 07 avril 2012, participation du collectif à la conférence "Alimentation et Santé" à Lézignan le 07 Avril 2012 à la salle Pelloutier.

 

L'objectif a été ici de montrer la place essentielle de notre alimentation. En effet notre mode de consommation a des effets sur la santé, l'économie, le social, les cultures et les modes de vie, le patrimoine et les paysages, l'environnement. Il est donc indispensable de réfléchir avant de consommer et de choisir son alimentation, pour nous et les autres. Car en consommant nous décidons !

 

AetS.jpg

 

Non à la Malbouffe, oui aux circuits locaux bio, pour une cantine saine dans nos écoles

Cette conférence a été animée par:

  • Mariette Gerber, médecin épidémiologiste et attachée au Centre de recherche en cancérologie du centre anticancéreux de Montpellier, où elle a étudié les facteurs de risque des cancers dans la nutrition.
  • le Collectif non-au-mcdo de Lézignan. Nous contacter pour récupérer la présentation.
  • Maurice Picco, président de nature et progrès des PO, qui parlera de la création des cantines bio
  • des candidats EELV, en particulier christine sthémer candidate aux législatives sur la circonscription N°1

http://carcassonne.demosphere.eu/node/113

 

P1170685-copie-1.JPG

 

 

Actualités

 

 

Le collectif anti-MacDo de Lézignan s'associe aux démarches locales pour développer les alternatives alimentaires afin d'épauler le plus grand monde dans ses choix de consommation : plus sain, plus durable, plus local, plus viable économiquement que la production et la distribution industrielle.

 

Le 13 Mai 2012, salle Pelloutier, en collaboration avec l'association Nature et Progès 11, le collectif participe à l'organisation d'une conférence sur les alternatives alimentaires.

 

Venez nombreux ! 

 

2012-05-13-Alimentons-Lezignan-Programme.jpg

 

 

  A venir :

Une petit bilan pour le 1er anniversaire du MacDo de Lézignan : bilan de l'action et des conséquences de l'installation de cet établissement à Lézignan.

 

 




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article