Vous voulez connaitre les échos des médias c'est ici

Publié le par Non au McDo à Lézignan !

Voici une compilation de ce que l'on trouve sur le net sur le sujet.

N'hésitez pas à commenter les articles sur le site de l'Indépendant, du Midi-Libre et de la Dépêche (si vous n'êtes pas censurés bien sûr). 

 

L'indépendant du 19 Aout 2011 :

 

 

http://www.lindependant.fr/2011/08/17/avant-l-ouverture-mac-do-recrute-ses-employes,52141.php

 

 

Avant l'ouverture, Mac Do recrute ses employés
Cela faisait des années que Mac Donald's avait faim de Lézignan. Mais la ville, réputée pour la qualité de son terroir gastronomique, n'était pas favorable à l'installation de l'enseigne de restauration rapide. Pourtant, avec une population qui ne cesse d'augmenter et de rajeunir, sans oublier la construction d'un nouveau collège et d'un futur lycée (à l'horizon 2015), la commune pouvait-elle encore se passer de Mac Donald's ? "Les préjugés du passé doivent être battus en brèche ! D'autant que la clientèle pour cette enseigne existait déjà. De plus, il faut éviter la prise de risques due aux déplacements pour nos jeunes", assure le maire Michel Maïque.

Ainsi, Mac Do doit ouvrir le 29 septembre. Mais en attendant, l'enseigne recrute à tour de bras.

Recrutement et formation
"Nous entrons dans la 2e phase de recrutement. Nous avons déjà sélectionné une équipe de gestion de 6 personnes ainsi qu'une assistante administrative. A présent, il s'agit de recruter 40 à 45 équipiers polyvalents de restauration. Les candidats ont déjà été sélectionnés par Pôle emploi grâce à sa plateforme de vocations. Un système qui permet de repérer les habiletés des personnes par des mises en pratique, sans forcément se baser sur leur expérience professionnelle. Cette semaine, nous organiserons une soixantaine d'entretiens", explique Julien Caullier, franchisé du nouveau Mac Do, précisant au passage : "Tous les emplois proposés sont à durée indéterminée. A temps plein pour l'équipe de gestion, et à temps partiel pour les équipiers polyvalents : parmi ces derniers, beaucoup de jeunes, mais aussi des mères de famille et des seniors, se sont montrés intéressés". Chaque employé bénéficiera de plusieurs semaines de formation, "et celle-ci continuera car il faut 6 à 12 mois pour être polyvalent sur la totalité des postes de restauration".

Se félicitant de la "complémentarité entre Pôle emploi et les entreprises locales", Michel Maïque ne cache pas sa satisfaction. "Dans les zones économiques, ces six derniers mois, nous avons pointé pas moins de 170 emplois", relève-t-il, mettant en avant le dynamisme économique de la ville.

Restaurant dernière génération
Qui plus est, Lézignan verra s'ouvrir un Mac Do dernière génération : "Le restaurant sera doté d'un accès internet wifi gratuit, d'une double voie pour le drive, de bornes de prises de commandes, d'une déco en bois clair, de 180 places en salle et 130 en terrasse, sans oublier l'aire de jeu pour les enfants", détaille Julien Caullier. Il manquera juste le Mac Café.

L'accent sera mis sur le développement durable. "Nous signerons une charte avec la mairie concernant les déchets et les emballages abandonnés. De même, le recyclage des cartons est prévu. Des équipements permettront de récupérer les huiles et l'eau de pluie. Le restaurant sera alimenté en électricité verte. Des essences méditerranéennes seront plantées pour limiter la consommation d'eau…", ajoute encore le franchisé.

Tous les ingrédients seront donc réunis pour que Mac Donald's s'intègre au mieux dans le paysage lézignanais.

 

 

L'indépendant et le Midi Libre du 29 Aout 2011 :

 

http://www.lindependant.fr/tag/lezignan-corbieres/

http://www.midilibre.fr/2011/08/29/qui-veut-la-peau-du-nouveau-mac-do,378701.php

 

Mercredi 24 août, une enveloppe est arrivée à la mairie de Lézignan et à l'agence de L'Indépendant - Midi Libre. En son sein, des tracts, une lettre et une pétition contenant 85 signatures contre l'ouverture du Mac Do dans la capitale des Corbières.

La lettre est signée par Maria et Provence Lanzellotti et s'adresse directement au maire Michel Maïque. Elle explique la démarche poursuivie : "Il s'agit d'informer la population de Lézignan et des alentours sur cette nouvelle construction, mais surtout sur les conséquences qui en découlent". Un message un peu tardif, quand on sait que la construction du Mac Donald's est entamée depuis plusieurs mois, et que son ouverture est prévue à la mi-septembre.

L'objet de la missive est de reprocher au maire une "incitation à la consommation de mal bouffe". Sur ce point, Maria et Provence Lanzellotti, qui parlent donc pour les 85 signataires de la pétition, sont prolixes : "Cette nourriture représente un mal pour la société et vous le savez bien, d'autant plus qu'elle se trouve facilement à quelques kilomètres de là (à Narbonne et à Carcassonne), ainsi que partout dans le monde. Tenez-vous vraiment à afficher cette image dans la capitale des Corbières ?"

Le groupe d'"indignés" voit le géant américain de la restauration rapide comme un "symbole du gaspillage et de l'agriculture intensive, d'un travail sans âme, en bref, le symbole de l'uniformisation des modes de vies et des cultures".

Pour finir, les auteurs expliquent que ces 85 signatures qui figurent sur la pétition ont été récoltées en 6 heures de temps (3 heures à Lézignan et 3 heures dans les villages alentour), et posent une question à Michel Maïque : "Pourquoi n'incitez-vous pas à l'installation de commerces de proximité, de gastronomie de qualité, et d'une architecture intégrée sur votre commune ? Vous savez que c'est bien plus durable".

Autant de critiques, qui peuvent être compréhensibles, certes, mais qui éludent le nombre important d'emplois qui vont être créés avec l'implantation du Mac Donald's à Lézignan (le chiffre de 50 a été avancé). Or, dans une région sinistrée où le chômage des jeunes est en constante augmentation, il paraît opportun de se demander si l'éternel débat concernant la mal bouffe, et qui finalement dépend avant tout des individus eux-mêmes, mérite de faire fi des perspectives de développement économique.

Cette soudaine animosité envers le Mac Donald's rappelle une anecdote croustillante appartenant à un passé pas si lointain. À Millau, il y a 12 ans, quasiment jour pour jour, José Bové et plus de 200 sympathisants de la Confédération Paysanne (dont Guy Durand, le futur maire de la ville) effectuaient un démontage en bonne et due forme du Mac Donald's. Une affaire qui prête aujourd'hui à sourire, mais qui a tout de même valu trois mois de prison ferme au célèbre moustachu.

 

Vous remarquerez la tentative d'intimidation du dernier paragraphe "attention si vous êtes pas sage on va vous punir!".

Suite à cet article joliment tourné (notamment avec la menace du dernier paragraphe) de nombreuses parsonnes ont rejoind notre mouvement, pour en savoir plus sur les actions c'est ici.

 

La même chose ici :

http://poetesindignes.wordpress.com/2011/08/29/lezignan-corbieres-qui-veut-la-peau-du-nouveau-mac-do/

 

 

Le Midi Libre du 29 Aout 2011 :



http://www.midilibre.fr/2011/08/29/85-habitants-signent-une-petition-contre-l-ouverture-du-mcdonald-s,378688.php

 

Une pétition de 85 signatures contre l’ouverture d’un Mac Do à Lézignan-Corbières a été envoyée au maire de la ville. Un message un peu tardif puisque l’ouverture de l’enseigne de restauration rapide est prévue à la mi-septembre.

 

L'article est repris par Toutmontpellier :

 

http://www.toutmontpellier.fr/lezignan-une-petition-contre-l-ouverture-d-un-mac-do--21445.html

 

Plusieurs habitants de Lézignan, dans la région Languedoc-Roussillon continuent de lutter contre l'ouverture prochaine d'un Mac Do dans leur ville. Une pétition signée par 85 personnes a été déposée en Mairie.
 

Les opposants à l'installation du Mac Do dénoncent entre autres "une incitation à la consommation de mal bouffe". Ils espèrent que Michel Maïque, le Maire de la ville se rende compte des impacts que l'ouverture du fast-food aura sur le mode de vie de ses habitants. Ils attendent surtout que ce dernier prenne les mesures nécessaires contre la construction presque à terme.

Mais d'un autre côté, la région Languedoc-Roussillon étant la région la plus touchée par le chômage, il faut admettre que l'ouverture prochaine de ce « fast food » ne serait pas vraiment un mal. Il est certain que ce commerce créera un nombre considérable d'emplois. C’est d’ailleurs, le principal argument avancé par les promoteurs du projet.

Les opposants comme les porteurs du projet ont ainsi chacun des arguments irréfutables qui placent le Maire dans une situation délicate. Le Mac Do de Lézignan est prévu ouvrir à la mi-septembre.

 

L'article est repris par Poetes Indignés :

 

http://poetesindignes.wordpress.com/tag/maria-et-provence-lanzellotti/ 

 

Reportage - France 3 Languedoc-Roussillon du 29 Aout 2011

 

http://languedoc-roussillon.france3.fr/info/a-lezignan-le-mac-do-passe-mal-70180662.html?onglet=videos&id-video=000303356_CAPP_ALzignanleMacDopassemal_290820111848_F3

 

 

Emission de RCF, à partir de 1'10 : au sujet de la pétition, avec quelques précisions en plus
Jeudi 1er septembre, petit article sur la page régionale du site vertigo :

Lézignan : Le Mac Do mal digéré
L'ouverture prochaine en septembre d'un fast-food Mac Donalds à Lézignan (Aude) ne plait pas à tout le monde. Une pétition d'habitants circule pour s'opposer à cette installation et stigmatise la "mal bouffe" et l'uniformisation des modes alimentaires.

 

L'indépendant et le Midi Libre du 29 Septembre 2011 :

 

Attention ça fait mal au yeux, à la rubrique "Lézignan", une page entière consacrée à de la publicité pour une multinationale de la Malbouffe, je vous met au défis de vous payer la même chose pour votre commerce de proximité !

 

pub-journal.jpg

 

 

  L'indépendant et le Midi-Libre du 30 Septembre 2011 :

 

Sur l'inauguration officielle :

 

http://www.lindependant.fr/2011/09/30/affluence-pour-l-ouverture-du-nouveau-mac-donald-s,67576.php#commentairesArticle

 

http://www.midilibre.fr/2011/09/30/affluence-pour-l-ouverture-du-nouveau-mac-donald-s,395645.php

 

Affluence pour l'ouverture du nouveau Mac Donald's
   Julien Caullier a coupé le ruban en compagnie du maire et en présence de nombreux invités.
Julien Caullier a coupé le ruban en compagnie du maire et en présence de nombreux invités.

Qu'il soit attendu ou redouté par les habitants du Lézignanais, c'est un fait : l'enseigne de restauration rapide Mac Donald's a ouvert ses portes, hier matin, dans la zone économique de Gaujac à Lézignan (sur l'ancien site d'Express Marée). Un restaurant dernier cri, inauguré dès mercredi soir par les élus locaux, les acteurs du monde économique et associatif, les partenaires, les employés, les représentants de la direction... Ceux-ci ont découvert des installations modernes, pensées pour le bien-être des clients et la protection de l'environnement. En effet, le restaurant est notamment équipé de luminaires basse consommation, d'un système de récupération des huiles de friture (pour la fabrication de bio carburant), et de l'eau de pluie (cette dernière étant destinée à l'arrosage des espaces verts et aux sanitaires). Accès internet gratuit, bornes de commandes, écrans au comptoir pour suivre le choix des menus, accès facilité pour les personnes handicapées, deux voies pour le service en voiture (il suffit de suivre la flèche lumineuse pour savoir dans quelle file s'engager), aire de jeux avec double toboggan, décor soigné aux teintes boisées : c'est un Mac Do de la dernière génération qui s'est implanté à Lézignan.

Julien Caullier, franchisé annonce le recrutement d'une cinquantaine d'employés, "dont la grande majorité sont des habitants du Lézignanais". Des contrats partiels pour la plupart "mais qui peuvent rapidement évoluer selon l'activité du restaurant, et c'est d'ailleurs mon souhait : il faut savoir que de vrais parcours professionnels sont possibles chez Mac Donald's" promet le responsable. Celui-ci a coupé le ruban mercredi soir devant une foule d'invites et les premiers clients sont arrivés en nombre, hier matin dès 10 h. Ainsi, les quelques manifestants qui étaient présents mercredi soir pour l'inauguration (lire encadré), n'ont pas coupé la faim aux nombreux amateurs de hamburgers.

 

Sur l'action anti-MacDo :

 

 

http://www.lindependant.fr/2011/09/30/les-manifestants-s-invitent,67575.php

http://www.midilibre.fr/2011/09/30/les-manifestants-s-invitent,395644.php

 

 

Les manifestants s'invitent
 

Mercredi soir, à l'occasion de l'inauguration du restaurant, une poignée de manifestants s'est invitée pour interpeller le public à grand renfort de panneaux et banderoles. "Mac Do est un symbole ostentatoire de la surconsommation et nous le dénonçons. Suite à une pétition écrite et en ligne, nous avons déjà recensé près de 500 signatures contre le Mac Do de Lézignan. Le but est d'ouvrir les consciences : les emplois proposés par Mac Do sont majoritairement précaires et cette enseigne ne fait qu'uniformiser le goût des jeunes. Mac Do n'est pas une innovation. L'innovation c'est de faire du local et de la proximité, de préserver les espaces agricoles et de développer les filières courtes : ici c'est possible ! Et c'est la condition pour un tissu économique fiable, mais aussi un minimum de sécurité alimentaire. Notre objectif aujourd'hui est de faire prendre conscience qu'il ne faut pas aller au Mac Do : si ça ne marche pas, l'établissement fermera", a expliqué Provence Lanzellotti, à l'origine de la pétition anti Mac Do avec sa soeur Maria. Notons que parmi les mécontents, on pouvait compter sur Jacky Grau, militant du monde associatif occitan. En outre, les manifestants se sont regroupés en un collectif anti Mac Do, soutenu par País Nòstre, le Collectif des Indignés audois, le Comité consultatif citoyen du canton de Durban, le collectif No Palm... et bien d'autres.

 

 

La Dépêche du 30 Septembre 2011 

 

 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/30/1180103-mac-do-lezignan-ouvre.html

 

Mac Do lézignan ouvre
Mac Do lézignan ouvre
Mac Do lézignan ouvre
Mac Do lézignan ouvre

Le restaurant McDonald's de Lézignan a ouvert ses portes hier. L'une de ses caractéristiques est qu'il s'inscrit dans une logique d'environnement : il est équipé d'un système de recyclage des huiles de friture, de minuteurs de lumière, d'ampoules LED basse consommation, d'une pompe à chaleur, d'un système de récupération des eaux de pluie pour l'arrosage des espaces verts et le nettoyage extérieur et de nombreux autres équipements qui visent à réduire la consommation énergétique liée à l'activité du restaurant. Les espaces verts du restaurant ont été par ailleurs agrémentés d'essences méditerranéennes qui consomment peu d'eau et font partie de la flore naturelle de la région. « L'ouverture du restaurant a été accompagnée par la création de 50 emplois en CDI, dont la grande majorité sont issus du tissu local (Lézignan ou sa région proche). Les recrutements ont été réalisés, en collaboration étroite avec Pôle Emploi, la mission locale et la Mairie de Lézignan notamment, via des entretiens par simulation qui permettent de tester les compétences du candidat lors de situations concrètes. Cette méthode permet de privilégier l'expérience et le savoir-faire de candidats parfois sans diplôme», précise Julien Caullier, franchisé du restaurant.

 

=> la Dépêche ne parle par du collectif anti-MacDo et ne permet pas les commentaires sur les articles en ligne. Nous essayons régulièrement de publier des commentaires sur le MacDo et d'autres sujets politiques mais c'est impossible. Nous avons déjà contacter le médiateur et le webmaster, nous allons passer au niveau supérieur. A suivre...

 

 

La lettre d'Automne de Pais Nostre
Elle consacre un article à l'ouverture du MacDo dans les Corbières et soutient la résistance mise en place :
L'indépendant du 15 Octobre 2011 :
Les Indignés manifestent en ville
 
#articleTitle { margin-bottom: 10px; }
Les indignés ce matin à Narbonne.
Les indignés ce matin à Narbonne.  © PHILIPPE LEBLANC

Ils ont répondu à l'appel lancé aujourd'hui à tous les mouvements d'Indignés dans le monde. Les membres du collectif né à Narbonne à la fin de l'été se sont ainsi retrouvés ce matin devant les Halles, avec force slogans et pancartes. "Nous sommes là pour mettre en avant un mouvement citoyen et recréer du lien", explique Lisa. "Nous voulons rendre la parole à tous ceux que l'on n'écoute jamais, et faire prendre conscience aux gens du type de société dans laquelle ils vivent. Ils doivent réagir, ouvrir les yeux !" Et si la cause est mondiale, la jeune "indignée" estime que des enjeux locaux existent aussi : le mouvement narbonnais soutient notamment le "non" à l'implantation d'un McDo à Lézignan.

 

La dépêche du 24 Octobre 2011 : 

http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/24/1199735-quand-les-femmes-defendent-le-terroir.html

Quand les femmes défendent le terroir
/Photo DDM, J.-M. Guiter
/Photo DDM, J.-M. Guiter

Elles ont à peine 30 ans et déjà un sacré tempérament pour oser appeler haut et fort leurs concitoyens à résister aux multinationales de la « mal bouffe » qui, selon leurs termes : « colonisent nos terroirs ». Originaires de Lézignan-Corbières, les deux sœurs n'ont pas « digéré » de voir s'implanter un restaurant McDonald sur leur commune. Cette indignation s'est rapidement transformée en résistance, en combat.

Un combat qui va bien au-delà du nouveau fast-food lézignanais. En fait, c'est toute la symbolique à laquelle renvoient la chaîne et le concept McDo qui est visée par Provence et Maria. « McDonald est le symbole ostentatoire de la surconsommation à l'occidentale, c'est à cela que nous nous opposons, aux méthodes de production, de distribution et de communication qui sont à l'opposé du respect de l'être humain et de la planète. Notre combat est donc plus global et vise à lutter contre l'émiettement des modes de vie simples et sains », explique Provence.

Et ce sont avant tout les Corbières que veulent défendre les jeunes femmes, ces Corbières auxquelles elles sont solidement attachées. Les locaux et les touristes aiment les Corbières pour leurs qualités paysagères, gastronomiques, environnementales, la qualité des marchés fermiers. Les touristes recherchent de l'authentique, du pur « fait en Languedoc ». La question de la gastronomie est bien sûr centrale. Pour Maria, « dans l'Aude, il est possible de manger terroir, même le conseil général en fait la promotion ». Pour les deux sœurs, « les touristes recherchent quelque chose de différent de chez eux. Des McDo, il y en a partout ailleurs, par contre ce que l'on a dans les Corbières, on ne le trouve que dans les Corbières ». Provence et Maria ont créé un collectif, le Collectif anti-McDo, soutenu par de nombreuses associations qui œuvrent dans le même sens pour développement durable basé sur le « mieux vivre » et pour longtemps.

 

= MERCI LA DEPECHE !

 

 

Indépendant du 09/12/2011

http://www.lindependant.fr/2011/12/09/a-table-autour-du-terroir,93642.php

 

A table autour du terroir

Ce dimanche, les auteurs du blognon-au-mc-do-lezignan.over-blog.com invitent à à une dégustation de produits du terroir, sur le parking de Pechad'oc (rue des Garrigues, zone économique des Corbières).

Le but : promouvoir les saveurs locales et l'éducation au goût. "L'idée n'est pas forcément d'estampiller cette action 'anti Mac Do', mais le débat sera bien sûr ouvert !", assurent les organisateurs.

 

 

La Dépêche du 13 Décembre 2011

http://www.ladepeche.fr/article/2011/12/13/1238580-les-produits-du-terroir-mis-en-avant.html

Lézignan-Corbières. Les produits du terroir mis en avant
Pour Maria et Provence, il faut faire confiance aux producteurs locaux/Photo DDM
Pour Maria et Provence, il faut faire confiance aux producteurs locaux/Photo DDM
Pour Maria et Provence, il faut faire confiance aux producteurs locaux/Photo DDM

Quand on se dit à l'origine d'un collectif anti-McDo, cela ne signifie pas pour autant que l'on nage dans la manifestation à tout prix. Maria et Provence Lanzellotti ne tombent pas dans ce piège. Ces deux jeunes femmes-là préfèrent revendiquer la défense de leur terroir d'une manière positive et constructive. Elles ont donc décidé de promouvoir les producteurs et les produits locaux par une dégustation gratuite.

Ce dimanche, elles ont installé leur stand non loin du vide-greniers dominical organisé sur le parking d'Intermarché afin de sensibiliser sur la question du consommer bien, consommer local.

Maria et Provence ont pris contact avec des producteurs du cru et un certain nombre d'entre eux ont répondu favorablement.

Vins du Minervois et des Corbières, fromages et pain des Hautes Corbières, charcuterie de Lézignan, mais aussi miel, lait et jus de fruit, le public a pu découvrir la variété des productions du pays audois et les déguster.

« Les campagnes de publicité incitent les gens à consommer cinq fruits et légumes par jour, mais aujourd'hui, les fruits de l'agroalimentaire sont six fois moins riches en vitamines que des fruits issus d'une production bio ou du jardin ».

Pour Provence : « Notre objectif est d'expliquer que ce n'est pas compliqué et pas plus cher de manger local ».

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article