Vous êtes d'accord avec nous sur le fond mais pas sur la forme c'est ici

Publié le par Non au McDo à Lézignan !

Cet article s'adresse particulièrement à ceux qui ne font rien mais qui critiquent quand les autres font parce qu'ils considèrent que la méthode n'est pas bonne. C'est ce genre de comportements qui décridibilise une action, une résistance alors que ce n'était le but recherché.

 

En effet beaucoup de convaincus par la cause nous disent : "ça ne sert à rien" "pourquoi McDo et pas le reste" "c'est une goutte d'eau dans l'océan" "pourquoi toujours être négatif" "c'est pas une pétition qui fera fermer un McDo" "pourquoi vous ne montez pas un restaurant terroir alors" ...

 

Nos réponses sont simples : d'accord ce n'est pas une pétition qui fera fermer un McDo mais faire tourner une pétition, parler à la presse, manifester et s'identifier comme "contre", permet de faire parler. Les discussions et les réflexions s'enclenchent chez le plus grand nombre. On sait bien qu'un McDo ne ferme pas avec une pétition, la seule chose qui le fera fermer c'est un défaut de clientèle.

De plus ce n'est pas seulement le MacDo que l'on vise, c'est son symbole. Tout est expliqué sur nos tracts et sur ce blog. Tout nous indigne, tout nous gêne : ces multinationales à qui on déroulent le tapis rouge alors qu'elles nous ont jeté dans la crise, un manque de soutien aux initiatives locales, une pauvreté qui laisse place à la misère galopante, les nourrisseurs de la terre en difficulté, la surconsommation à l'occidentale, ... bref c'est tout cela que l'on dénonce.

On ne le dénonce pas seulement avec des tracts, une manifestation ou un blog, on le dénonce et on y résiste tout le temps, dans notre vie quotidienne. C'est là que l'on fait des choses positives mais le grand public ne les voit pas, il ne voit que les actions ouvertes et courtes. Nous avons une vie déjà bien remplie et engagée, nous n'avons pas la compétence d'ouvrir un fast-food terroir par exemple. Par contre si quelqu'un de compétent dans le domaine se propose nous le soutiendrons, le mettrons en contact avec des producteurs, nous l'aiderons et l'encouragerons dans sa démarche.

Nous mangeons local, nous favorisons la débrouille, nous aidons notre prochain, nous travaillons dans l'environnement et le développement local, nous consommons éthique, nous sommes solidaires des autres mouvements, nous faisons du bénévolat, nous nous engageons, nous partageons notre savoir et nos compétences, notre collectif fait vivre un réseau et continue à organiser des actions positives sur le terrain ...

et vous que faites vous ? Que faites vous pour nous dire que nos méthodes ne sont pas les bonnes ? Qu'avez-vous tenté et quels résultats avez-vous obtenus ? Pourquoi vous ne partagez pas vos expériences positives ?

Nous voulons discuter mais pour être constructifs, nous voulons de vos idées mais partagez les au lieu de nous dénigrer.

 

Qu'est ce que cela vous coûte de poser une signature en signe de solidarité ? De partager un blog en signe d'ouverture? Certains d'entre vous font même passer les chaînes mails et textos du genre "si tu passes pas le message tu vas mourrir demain à 10h37" alors pourquoi ne pas partager quand il s'agit de notre avenir commun ?

 

Pourquoi ne pourait-on rien faire ? Nous voulons que le monde change, nous sommes le monde alors changeons, c'est à nous qu'appartiennent les décisions, nous sommes plus nombreux que ceux qui nous dirigent (la sphère de l'économie et de la finance internationale).

 

Soyons solidaires fédérons nos luttes.

 

Rappelons nous que David a gagné contre Goliath et qu'"ils sont grands parce que nous sommes à genoux". Alors relevons nous et unissons nous, notre objetif est le même.

 

Une citation pour finir :

"Pour que le mal triomphe il suffit que les hommes de bien ne fassent rien"

 

indignes_espagne.jpg

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article